la balle au bond

C’était une belle petite balle de golf envoyée trop loin. Vachement trop loin, même, vu que s’il y avait un terrain de golf dans les environs, ça se saurait, il n’y aurait alors rien d’étonnant à trouver au milieu du chemin de belles petites balles égarées, ça se ramasserait à la pelle. Aucun intérêt. Mais là, cette petite balle toute seule sur ma route, voyons ça de plus près… Malédiction, ça y est, je l’ai ramassée.

balle-golf-jaune

— Non, ne la mets pas dans ta poche, elle est pleine de boue.
— Ben justement, je la nettoierai à la maison.
— Nooon, ne rapporte plus un seul truc à la maisooon, t’en as même pas besoin, d’abord.
— J’ai même pas besoin d’en avoir besoin, d’abord. Mais chais pas, ça me parle, ça pourrait servir à…
— Rien du tout. N’y pense même pas. Ceci n’est qu’une impulsion irrésistible à laquelle tu vas résister. Sinon, ça va être un ramassage compulsif de plus, et tu le sais très bien.
— Oui mais justement, puisque je le sais, c’est déjà moins grave, j’exerce mon libre arbitre au cœur de ma conscience pleinement éveillée, non ?
— Ta conscience pleinement éveillée, c’est moi, Johnny, et là, tu commences à me gaver grave. Si tu choisis d’ignorer mes messages…
Là j’ai arrêté d’écouter, parce que je m’appelle pas Johnny, d’abord. Ma conscience pleinement éveillée dit ça par pure provocation.

Donc j’ai rapporté la petite balle, encore une saleté qui va traîner. Alors je l’ai passée au lave-vaisselle, un jour où par pure distraction, presque par inadvertance, je prenais soin de la maison, et elle est ressortie toute pimpante, toute brillante.
Avec cette inscription :

balle-golf-range
Je le savais bien, quand même, qu’elle avait un message pour moi.

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso