une marche en l’honneur de Christian Guienne

Le samedi 30 janvier 2010, un mois après sa mort à l’hôpital psychiatrique de Montélimar où il avait été emmené de force, une marche en l’honneur de Christian aura lieu à Buis-les-Baronnies : là où il vivait depuis toujours, là où il a tant marché, là où plus de 300 personnes, qualifées d’ « irresponsables » par M. le Maire, avaient signé une pétition pour son retour et sa prise en charge au sein de la communauté.


Rendez-vous à 11 h, au croisement de Buis – La Roche.


marche-pour-christian-guienne

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso
FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

6 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. A tous ceux qui vou­draient
    rendre hom­mage à Christian
    :

    n’ayez pas peur
    de laisser un com­men­taire

    Malgré le ton auto­ri­taire des indi­ca­tions, vous pouvez bien sûr uti­liser un pseudo, mais ne laissez pas la première case vide.

    Une adresse mail valide est néces­saire aussi ; elle n’apparaît pas sur la page quand le commentaire est publié.

    Et si vous pré­férez lui faire un dessin, c’est Sur le seuil, colonne de droite, dooodl.

    Merci d’être venus jusqu’ici.

  2. Je suis étonnée qu’une maladie de Diogène puisse conduire à un placement définitif en foyer fermé au lieu d’être gérée par la Société avec un bon encadrement.
    Ma conviction est que ce n’est pas une seule personne mais vraiment plusieurs personnes qui ont quelque chose à se reprocher, c’est-à-dire pas seulement celle qui, sincèrement, a cru bien agir, dans l’intérêt de Christian, en écrivant au Juge des Tutelles de placer Christian en foyer fermé pour toujours. Hélas, elle l’a fait sans prendre l’avis de la personne qui, il y a 4 ou 5 ans, avait obtenu de faire revenir Christian à sa maison avec l’aide d’un avocat, laquelle personne, hélas,  n’a été informée de la situation de Christian qu’une fois le Jugement rendu définitif, hélas… hélas…
    Christian, je suppose, a été “une fleur des champs qu’on a coupée et mise dans un vase”.
    Madame M.

  3. J’aime bien cette jolie expression… Mais quand on fait ça, on espère que la fleur va rester telle qu’elle était. Christian, ce serait plutôt dans la vase qu’il a été plongé ; il y a déjà tout un monde entre un foyer adapté et l’hôpital psychiatrique qu’on peut entrevoir dans la deuxième partie de The Collector : un univers froid, vide et fermé sur lui-même, tout l’inverse de ce qu’était Christian, en espérant que ça pourrait le rendre conforme…

    Merci pour ce témoignage, on sait que ce n’est pas facile.

  4. pourquoi ses soeurs n’ont pas été informées plus tôt?

    1. Le site fatratas relaye l’information de manière publique et indépendante, et contacte bien volontiers les gens en privé quand il en possède les coordonnées.
      Ta question garde donc sa place ici, mais pourquoi ne pas la poser aussi sur le groupe facebook que tu as trouvé, les initiateurs de la marche silencieuse t’y répondront peut-être plus vite ?

  5. Pourrait-on créer un “Club Christian Guienne” qui, au-delà de garder son nom bien vivant, permettrait de mettre en relief l’ineptie des réactions de la société face aux multiples diogènes et permettrait de réfléchir à des solutions pour échapper au moins à l’internement destructif à tous niveaux !
    Christian, tu es mon jumeau, et je ferai tout ce que je peux pour que ton nom et ta vie soient désormais respectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unrumpled-archiepiscopacy