écrans de décembre

Qui s’est encore fait avoir ce matin ? “C’est pas vrai, on est déjà en décembre ? ah zut, désolé m’sieur l’contrôleur, ah bah si j’aurais su j’aurais pas vnu bien sûr que j’aurais renouvelé mon titre de transport mensuel”
😳

Allez, un petit début de fonds d’écran d’actualité, pour penser aux tonnes de choses encore à faire et boucler l’année en beauté.

(Ça vient du même endroit que d’habitude, pensez un peu au clic gauche pour changer, vous bénéficierez d’un large choix de résolutions adaptées à votre écran.)

Je trouve le burnout suivant carrément génial et 100 % fatratesque, il vient donc en premier, et sera tôt ou tard détourné de sa fonction.

Burnout 2010 par Hansjoerg Schneider (Suisse)

Afficher la suite »

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

écrans d’automne

Autumn Paper par Bogdan Lazar (Roumanie)


Septembre simplement somptueux. Rendez visite à Bogdan, il vous propose même la résolution pour iPhone et les fichiers PSD.

Pour le mois d’août, il avait concocté un I hate mondays qui pourrait bien nous servir toute l’année.

 




Back to school par Neelam Asrani (Inde)

 

En anglais, il n’existe pas de mot équivalent au mythique “la rentrée”. Et en Inde, la rentrée a lieu en juillet… on a donc choisi la version “sans calendrier” pour ce sympatoche tableau noir, qui nous paraît directement dédié à fatratas (quel bon goût quant au choix des caractères). Afficher la suite »

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

Diogenes syndrome, peint par Gustavo Abascal

Gustavo Abascal parle avec des tableaux, et sur son blog il n’y a que ça.
Couleurs profondes pour dire des trucs terribles, simples traits qui traitent de trucs compliqués, attitrés de géniales légendes à tout de suite penser : oh oui, je sais de quoi tu parles. C’est tout bien vu.
En octobre 2008, il a publié une série d’acryliques 11×8 cm illustrant huit syndromes, dont voici le dernier, mais non le moindre, vu que c’est celui qui nous occupe ici (on ne peut pas tout avoir à la fois, note bien).

Gustavo Abascal – The faculties of sadness

On a dit à Gustavo qu’il méritait une meilleure place ici (c’est vrai quoi, t’as vu le squeezage), en lui demandant au passage “mais pourquoi t’as peint ça ?”, et il nous a super gentiment répondu que oui, il veut bien revenir, et que

why is that painting, mmh, I did this series about syndromes from the psique, so I look for stories of people around me with that kind of issues and do some kind of interpretation or even from actual photos of them.

Allumez-lui donc quelques étoiles au bas du message, et on vous prépare même les traductions.


seriez-vous...

voir les résultats

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

Hoarding vu par Rob Scott

Pour mai, on n’avait pas choisi de nouveaux calendriers fonds d’écran, parce que fais ce qu’il te plaît. Mais celui-là, c’était son destin de figurer ici, forcément. Pour juin ou comme pense-bête perpétuel, “pour ceux qui aiment les carottes”, ces carottes sont de l’or, écrit Rob Scott (Afrique du Sud).

Téléchargeable sous toutes les formes dans la sélection de juin Smashing Magazine, où j’en prendrais bien quelques autres, mais là j’ai pas l’temps chuis en retard, j’ai rendez-vous avec le lapin d’Alice.

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

volez-le, c’est le dernier

Avis aux amasseurs :
numéro collector


Siné Hebdo finit avec le n° 86 sorti aujourd’hui.
Gauchecliquer sur la une pour Siné déblogue…


Vente en fanfare et enterrement joyeux à la manif du 1er Mai à Paris. Les hors-série et les anciens numéros seront encore en vente sur le site jusqu’à fin mai.



FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso