Archives de l'auteur : alala

Gmail s’en mêle

Le prochain sujet pourrait-il s’intituler 100 000 effets pour 1 bête problème de connectivité ?

Hoquet d’accord, on est de mauvaise foi : tant il est vrai que même en ôtant cinq zéros, il resterait de quoi palabrer…

En attendant, seriez-vous l’un des proches de l’un d’entre nous et emmuré dans un mortel silence, sait-on jamais, tentez un test : fatratas semble demeurer à cet effet l’endroit offrant le plus de choix.

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

iGoogle se fout-y d’ma gueule ?

Y a des jours comme ça, tu vois : on a bien des défauts, mais parano point ne sommes, nom d’un petit bonhomme, va-t’en suivre ton chemin quand t’as plus accès à rien…

mise à jour
à force de cliquer partout, j’ai fini par comprendre : iFaitlaGueule quand on bloque les pubs, maintenant. Il faut non seulement désactiver ABP, mais rafraîchir la page avant de pouvoir accéder à son contenu, même s’il n’y a pas de pub liée. Après, on peut réactiver le bloqueur de pub, on a droit à un petit moment peinard avant qu’il se refâche.

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

Firefox mis à jour, oscour

Chers Gens de chez Mozilla,

Faut dire ce qui est : Firefox for ever, je ne saurais adopter d’autre navigateur.

J’ai tout mon petit bazar personnalisé, mon nid douillet, mon organisation d’extensions, mes repères les yeux fermés.

Je vous kiffe trop à donf, ma parole j’te jure.
Mais faut bien dire ce qui est, Mozi, j’me sens morose, steuplé, Fifi, fais quelque chose — quand je mets mon amour à jour, en retour tu m’envoies, quatre fois par heure invariablement, pour mon malheur le message suivant :

Et là tu vois, Zilla, ça le fait pas. Zappe-moi donc ce boxon, Foxon : fatratas se lasse.

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

carte blanche au détective

Cet article est le n° 3 sur 4 de la série paperasse

Dans tout polar, il y a un chapitre pause, ou charnière, mais si, tu sais, là où ton beau héros perso se réveille complètement fracassé, et contemple d’un œil torve son bureau mis à sac, son salon dévasté, la disparition de ses pièces à conviction, le fondu enchaîné de ses dernières illusions.

Un mal de crâne de tous les diables lui vrille la mémoire, il discerne vaguement le cadavre de Jack (Daniels) avec qui il a dû avoir un entretien prolongé, ou bien alors il a été drogué à l’insu de son plein gré, en tout cas il est roué, fourbu, moulu, rompu, il s’est fait tabasser, un mégot taché de rouge trône au milieu du cendrier plein, et là ça lui revient, la créature de rêve lui a tendu un piège, il a grimpé au cocotier, il a marché comme un crétin.

La colère calme qui l’envahit le ressuscite en trois paragraphes maxi. Tout en réchauffant un vieux fond de café, il tourne le robinet d’eau froide à l’évier, se fout la tête dessous le temps de réviser ses jurons préférés, trouve un œuf à se faire cuire, trois gouttes de bourbon pour arroser le café. Fenêtre grande ouverte à l’air glacé, il prend une douche brûlante, s’insulte copieusement, puis change de chemise, de chaussettes et de tactique secrète. Fin du chapitre. Le remplissage apparent est tout sauf innocent. Retour à l’intrigue.

 

Ce genre de privé a toujours été un allié efficace des réveils difficiles. Si tu n’en as aucun sous la main, voici un excellent dossier à consulter : Détective Privé, le Mythe — n’oublie pas de revenir, tu te souviens, il va mettre le nez dans nos papiers.

 

La mission que je lui confie aujourd’hui : à partir de la porte d’entrée, il a un quart d’heure par pièce pour fouiner ; peu importe sur quoi il tombe, il ne doit se préoccuper que de papiers en rapport avec l’identité, et les déposer à l’endroit que je lui désigne. Pour l’instant, c’est à côté du clavier où je me tiens. Toutes les quinze minutes, le minuteur sonne, on se donne une pause et on fait le point.

Comme mon secrétaire privé est en congé, je vais à titre exceptionnel créer (ou mettre à jour) moi-même les données récoltées.

Pour commencer, je vais ajouter les documents rassemblés à ma carte mentale (mindmap) ébauchée précédemment. On peut toujours visualiser le virtuel sur papier, mais se servir pour ce faire d’un support logiciel permet encore plus facilement de le modifier, l’agrémenter, l’enregistrer et l’imprimer au fur et à mesure qu’il évolue. Dans le cas présent, j’utiliserai Freeplane, un bon dérivé de Freemind (si tu pars explorer la question, n’oublie pas de revenir non plus, on a tout prévu).

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso

page blanche, edit.php et javascript


Un moyen infaillible d’obtenir le fameux bug de la page blanche dans l’administration WordPress : installer et activer Organize Series, tout en étant fan de Ozh Admin Drop Down Menu. Cliquer sur l’onglet Articles ou Modifier. Afficher la suite »

FavoriteLoadingAdd to favorites - Ajouter à ma liste perso